2002-2007

Discriminations à l’embauche : trouver des solutions

14 mars 2007 • Par

Le Bureau International du Travail a rendu public aujourd’hui un rapport sur l’état des discriminations à l’embauche en France. Pour effectuer son enquête, il a utilisé la méthode du testing, qui consiste à répondre à de réelles offres d’emploi en envoyant des CV rigoureusement similaires, à l’exception du nom du candidat. La conclusion est sans appel, et j’ajoute presque sans surprise : les discriminations à l’embauche sont massives. Quatre fois sur cinq, lorsque l’employeur effectue un choix avant même de rencontrer les candidats (donc sur les seules indications du CV) il préfère embaucher un candidat « d’origine hexagonale ancienne » (je reprends les termes de l’étude), aux dépens des candidats aux noms d’origine maghrébine ou noire africaine. Face à ce constat, je reste convaincu de l’utilité du CV anonyme. Il n’est pas la solution miracle, c’est évident. Mais il ouvre au moins la porte de l’entretien et il évite qu’un candidat à l’embauche soit choisi dans le secret d’un bureau, pour des raisons qui n’ont rien à voir avec sa formation, son expérience, ses compétences. En vis-à-vis, les yeux dans les yeux, à l’entretien, chacun peut au moins démontrer sa motivation et défendre vraiment sa chance.