2007-2012

TVA sociale : vers un prudent report.

11 septembre 2007 • Par

Après la remise au Premier ministre des rapports d’Eric Besson et de Christine Lagarde sur la TVA sociale, il semble que l’idée de lancer une expérimentation de la mesure, si elle n’est pas totalement abandonnée, soit en tous cas reportée sine die. La volonté de ne pas ajouter un peu plus d’inquiétudes aux craintes déjà fortes de nos concitoyens sur l’avenir et l’évolution de leur pouvoir d’achat, semble avoir joué. Qui plus est, l’expérimentation pose des difficultés d’ordre technique qui semblent, pour l’heure, laisser perplexes les spécialistes de Bercy quant à l’efficacité de la mesure, si elle était appliquée. Le gouvernement fait ainsi la preuve de sa capacité d’écoute : c’est une bonne chose. Pour autant, la question de la lourdeur des charges sociales pesant sur le travail, tant du côté des salariés que du côté des employeurs, reste posée. Aucun des trois « grands candidats » à l’élection présidentielle ne le contestait. Il faudra donc bien continuer à explorer des pistes pour rééquilibrer le financement de notre protection sociale. Si celui-ci n’est pas assuré, pour une part, par la consommation (ce qui était l’objet de la TVA sociale), par quel moyen assurer l’entrée de recettes toujours plus nécessaires ?