2007-2012

Régionales : des leçons à tirer

26 mars 2010 • Par

Morin___Sauvadet.jpgCe mardi, j’ai repris la route de l’Assemblée Nationale dans des conditions évidemment marquées par la défaite aux élections régionales de ce dimanche. Comme j’ai pu le dire dès dimanche soir, le score de la majorité impose que nous revenions à nos fondamentaux, c’est à dire répondre à une double attente de justice et d’efficacité économique. Nos concitoyens s’interrogent sur le bien fondé d’un certain nombre de mesures, alors que la crise que nous traversons actuellement impose que chacun contribue à l’effort de solidarité dont notre pays a besoin. Je pense en particulier au bouclier fiscal dont le Nouveau Centre a toujours estimé qu’il ne devait pas concerner les contributions à la CSG et à la CRDS. Je pense aussi à la fiscalisation des indemnités d’accident du travail, à laquelle nous nous sommes d’emblée, opposés. Je pense enfin à la situation des demandeurs d’emploi en fin de droits qui doivent pouvoir être accompagnés tant que la situation économique reste fragile. Il est essentiel également de montrer des signes significatifs dans le domaine de la réduction des déficits dont chacun comprend qu’elle doit être progressive et ne pas obérer le soutien à l’activité des entreprises qu’a permis le Plan de relance. Un pays qui puisse se placer parmi les premiers en matière d’investissement, d’innovation technologique et de création d’emplois à la sortie de la crise, c’est aussi un pays dont les finances publiques sont bien gérées. Face à la grande gagnante du scrutin, l’abstention, il est impératif que nous comprenions pourquoi les électeurs n’ont pas souhaité faire le déplacement jusqu’aux urnes, pourquoi le FN arrive à de tels scores dans nos communes, pourquoi la majorité est arrivée, dans notre région, loin derrière la gauche rassemblée. Ce résultat sévère impose également que ma famille politique, le Nouveau Centre, se fasse entendre beaucoup plus, qu’il s’impose dans le débat parlementaire et amène le gouvernement à infléchir sa politique pour qu’elle réponde davantage aux attentes profondes et aux interrogations de nos concitoyens. Je m’associe dès maintenant à l’appel d’Hervé Morin, Président du Nouveau Centre et de Jean Arthuis, président de l’Alliance Centriste pour un rassemblement des centristes afin réunir la famille centriste qui a toujours existé dans la vie politique française, autour des valeurs européennes, humanistes mêlant libertés et solidarités.