2007-2012

L’avenir au centre

29 mars 2010 • Par

Nouveau_Centre.jpgSamedi, j’ai réuni en tant que président de la Fédération Nouveau Centre du Nord le conseil départemental du mouvement centriste. En présence de Valérie Létard, secrétaire d’état et de l’ensemble des conseillers régionaux fraichement élus Yves Coupé, François Decoster et Joelle Cottenye, il a été question d’échanger sur la campagne qui s’est déroulée ces dernières semaines et de tirer un bilan du scrutin régional qui s’est soldé par un échec cuisant pour la majorité présidentielle. Valérie Létard n’a pas manqué de rappeler qu’entre les deux tours elle s’est trouvée “bien seule à combattre le Front National”. La gauche, certaine de l’issue du scrutin, est restée discrète et n’a pas jugé utile de dénoncer les méthodes et idées extrêmes véhiculées par le Front National. Ce que nous regrettons profondément. Au cours de la matinée, nous avons également présenté aux conseillers départementaux le grand chantier qui s’ouvre à nous pour reconquérir toutes les voix du centre. Le résultat de dimanche dernier confirme que l’UMP ne peut, à elle seule, couvrir tout le champ politique de la droite et du centre droit.

L’espace du centre-droit doit s’incarner à travers une formation politique modérée, ouverte et audacieuse dans son positionnement. C’est ma conviction profonde : il y a une place, dans la vie politique française, pour une grande formation du centre et de centre-droit, à l’instar de ce que nous avions su bâtir hier avec l’UDF. Depuis 3 ans, le Nouveau Centre se structure. C’est aujourd’hui une formation politique présente sur l’ensemble du territoire ayant la volonté profonde de promouvoir l’ambition sociale qui est traditionnellement celle de la famille centriste . A travers la mise en œuvre du Revenu de Solidarité active et de son financement qui met à contribution les foyers les plus aisés, notre combat pour le plafonnement des niches fiscales, pour un système fiscal plus juste, pour une réforme équitable des retraites qui tienne compte de la pénibilité des métiers, à travers notre opposition à la fiscalisation des indemnités d’accident du travail, et notre volonté de maintenir, en pleine crise économique, les allocations chômage pour les chômeurs seniors, les députés et sénateurs centristes ont fait valoir leurs valeurs et leur détermination à mettre en œuvre une politique économique et sociale, juste et solidaire. Au lendemain de ces élections régionales qui apportent près de 80 élus Nouveau Centre, nous devons aller plus loin pour être plus forts, et devons franchir une étape supplémentaire, en ouvrant les portes à un regroupement de celles et ceux qui, au-delà de leur choix politiques ces dernières années, se reconnaissent dans des idéaux de justice et de liberté portés par nos valeurs libérales, sociales, et européennes. Samedi, nous avons donc relayé l’appel au rassemblement de tous les centristes lancés jeudi dernier par Hervé Morin, Président du Nouveau Centre et Jean Arthuis, Président de l’Alliance Centriste, avec l’ambition de créer, avant l’été, un nouveau parti politique indépendant, rassemblant toutes celles et ceux qui se reconnaissent dans nos valeurs que sont l’humanisme moderne, la promotion des libertés, la justice sociale et fiscale, la tolérance et l’affirmation d’un nouvel idéal européen. Ce parti s’appuiera sur un projet politique original, profondément réformateur, marqué par une exigence de justice sociale, qu’il portera devant les Françaises et les Français en 2012.