2007-2012

Le ministre au cœur de la rénovation urbaine

7 février 2011 • Par

visite_ministre_Leroy_.jpgQuelques jours après le débat parlementaire sur la politique de la ville, relatif au rapport Pupponi-Goulard, Maurice Leroy, nouveau ministre de la ville est venu ce lundi dans l’agglomération roubaisienne rencontrer les acteurs de terrain de Hem, Roubaix et Wattrelos.
C’est à Hem que sa visite a débuté ce matin par les chantiers de la rénovation urbaine des quartiers Hauts Champs-Longchamp. Le Ministre a ensuite assisté à une table-ronde où étaient réunies les associations qui œuvrent tout au long de l’année dans les quartiers et qui sont partenaires du projet urbain de cohésion sociale que la ville vient d’élaborer pour les 3 prochaines années.
Après un tour de table où chaque président de structure a pu évoquer, entre autres, la recherche permanente de financements qui polluent l’activité des associations, la lourdeur de l’administration, l’indispensable besoin de visibilité sur l’avenir des dispositifs, l’avenir des contrats aidés, la nécessité de partenariat et de concertation, la mobilisation des crédits de droit commun, j’ai, à mon tour, rappelé au Ministre combien il était important de répondre à l’attente des acteurs de terrain en inscrivant les actions dans la durée.
J’ai indiqué qu’il est indispensable de réaffirmer le rôle de maire, seul à porter la connaissance de la réalité du terrain et la légitimité des décisions prises sur son territoire. J’ai aussi regretté la difficulté à mobiliser le droit commun dès lors qu’une action est devenue indispensable et reconnue et la difficulté à réduire les procédures. Evidemment, fort des bienfaits de l’ANRU sur l’habitat et le cadre de vie des quartiers, j’ai attiré l’attention du ministre sur la nécessité de poursuivre l’action de rénovation urbaine en sollicitant la mise en place d’un ANRU 2 qui, a priori, sur le principe, semble acquis. Reste à savoir quand ? D’ores et déjà, la ville de Hem se prépare pour inscrire les quartiers Lionderie-3 Baudets dans cette démarche. Enfin, j’ai sollicité le ministre sur l’avenir des Zones Franches qui s’achèvent au 31 décembre 2011 en rappelant que l’emploi doit être la priorité pour sortir les quartiers des difficultés.
La visite du ministre s’est ensuite poursuivie à Roubaix dans le quartier des 3 ponts où mon ami Maurice Leroy en présence des élus roubaisiens a rencontré les acteurs associatifs puis à Wattrelos dans le quartier de Beaulieu où le maire a sollicité l’intervention de l’Etat dans le cadre de l’avenant global qui doit être signé avant la fin de l’année 2011 et qui consiste à réajuster les crédits mobilisés jusqu’à présent dans la convention pour les réaffecter en fonction de l’évolution du projet. Tout au long de cette journée, le Ministre a pu mesurer la mutation engagée des quartiers et apprécier la détermination et la volonté des élus et acteurs associatifs pour accompagner les populations concernées.