2007-2012

le groupe 3 Suisses s’enracine…

11 février 2012 • Par

Hier, à l’occasion du lancement opérationnel des travaux de construction du nouveau centre de préparation de commandes du Groupe Trois Suisses à Hem, j’ai pu redire ô combien l’implantation de ce complexe revêtait pour moi un double signe de confiance. Confiance tout d’abord, dans les perspectives de développement que peut nourrir aujourd’hui, un opérateur historique de la vente à distance. Ce centre, c’est en effet le résultat d’une réflexion du groupe 3Suisses sur leur métier et son évolution, les concurrences nouvelles mais aussi les perspectives inédites et les opportunités qu’ouvrent le développement à grande vitesse du e-commerce. Cet équipement est également l’aboutissement d’un choix de re-dimensionnement de l’entreprise, pour adapter son modèle économique et mieux répondre aux attentes de sa clientèle à l’heure d’Internet et des achats en ligne. Pour les élus locaux, dans une agglomération qui est le berceau historique de la Vente A Distance, il est essentiel qu’une entreprise comme les 3Suisses passe le cap de ces mutations avec succès. Un pan majeur de l’activité économique dans la métropole et de l’emploi dans notre agglomération en dépend.

Cette implantation est également un signe de confiance également dans les liens qui unissent une entreprise à son territoire et dans les énergies que ce territoire peut mobiliser, pour aider l’entreprise dans ses projets. Le groupe 3Suisses a en effet décidé de maintenir son implantation dans la métropole lilloise et dans l’agglomération roubaisienne, alors que d’autres régions étaient candidates à l’accueillir. J’y vois la démonstration des liens particuliers qui peuvent unir étroitement une entreprise et son histoire à une agglomération, à un territoire. J’y vois la conscience que peut avoir une entreprise de l’impact de ses décisions sur son environnement local et humain le plus proche. J’y vois enfin la capacité des collectivités locales à offrir aux entreprises, aux moments clés de leur parcours, les moyens de pouvoir envisager leur développement. C’est pourquoi, j’ai insisté hier dans mon discours sur la nécessité de toujours agir pour désenclaver notre territoire, grâce à une politique de transports ambitieuse qui associe développement des transports en commun et accessibilité routière des zones d’activités économiques. Il est impératif de renforcer la desserte de la ZAC des 4 vents par les transports en commun et si possible bien avant les délais prévus aujourd’hui par LMCU, il est indispensable d’effectuer au plus vite les aménagements sur le CD 700, afin de fluidifier le trafic sur cet axe, et de permettre une accessibilité optimale de la Zone d’activités. En fin de cérémonie, Denis Terrien, Directeur général du groupe 3Suisses International m’a invité à planter un cèdre du Liban : quel plus beau symbole qu’un arbre pouvait mettre en évidence l’attachement des 3 Suisses à leurs racines dans notre agglomération ?