2007-2012

A vouloir mettre de la politique partout

22 mai 2012 • Par

La candidate PS et sa directrice de campagne ironisent sur le déguisement romain que j’avais choisi de porter avec mes amis lors de la 16ème édition d’Oxyg’hem et font beaucoup d’efforts, au détour de grandes digressions politico-historiques à vrai dire un peu laborieuses, pour nous révéler le sens politique caché que celui-ci pourrait avoir.

On n’ose pas penser qu’il s’agit pour elles de faire oublier qu’elles ne sont pas descendues dans l’arène lors de cette compétition sportive ouverte à tous, – le plus jeune participant avait à peine 3 ans- avec des parcours adaptés à tous les niveaux et aux amateurs même occasionnels, de course à pieds. Une compétition organisée cette année au profit des Restos du cœur. Elles préfèrent commenter plutôt que participer : cela révèle-t-il, là aussi, une certaine conception de la politique ?

Je n’épiloguerai pas sur leur obstination commune à croire que j’étais déguisé en empereur… Chacun aura compris que leur but n’est pas de me tresser des lauriers…

Puisque la candidate PS semble en avoir le temps, elle qui paraît s’intéresser depuis cette année, période électorale oblige, à Oxyg’hem, je lui laisse le soin de réfléchir au sens politique des nombreux déguisements que j’ai pu revêtir au cours de mes 13 participations (sur 16 éditions) : ouvrier de chantier, Lucky Luke, paysan du Moyen âge, antillais, mexicain… A vrai dire, ce ne serait pas là un travail de romain…

Pendant ce temps de fête, l’idée partagée par le plus grand nombre est de ne pas se prendre au sérieux : manifestement, ce n’est pas le fort de la candidate Ps et de sa directrice de campagne.

Pour ma part, je vois surtout dans ce déguisement et dans cette édition d’Oxyg’hem : l’expression du sens de la convivialité de la ville de Hem et de ses habitants, autour d’un évènement fédérateur, solidaire et festif, organisé au cœur de ses quartiers et qui participe à l’image dynamique et attractive de notre ville. Animations diverses, déguisements multiples et plus ou moins loufoques, contribuent à faire d’Oxyg’hem une manifestation sympathique et qui est vécue comme telle par tous ceux qui y participent : j’en veux pour preuve le record de participation battu cette année, avec 1337 participants !

Je m’en réjouis pour l’image de la ville, l’image de notre agglomération, et je remercie celles et ceux, agents de la ville et bénévoles, qui contribuent comme chaque année à ce succès. On aurait pu penser qu’une candidate aux élections législatives en aurait fait autant. On aurait pu imaginer qu’une candidate qui veut pourtant représenter demain à Paris notre agglomération, se serait également réjouie de la réussite de cet évènement sportif consensuel, né en 1997 dans le quartier des Hauts Champs à l’initiative des jeunes. L’esprit partisan étriqué, l’intérêt électoral de court terme en ont décidé autrement … A vouloir mettre de la politique partout, il n’y a plus de sincérité nulle part : erreur de jeunesse sans doute…