Actualités, Mon action parlementaire, Sur le terrain

Incroyable !

28 mai 2013 • Par

Dans la presse quotidienne de ce jour, Slimane TIR, vice-président en charge de l’Espace Naturel Métropolitain vient donner des leçons de financement d’un espace vert à Roubaix… qu’il aurait dû depuis longtemps intégrer au patrimoine communautaire comme cela a été le cas à Lille et dans bien d’autres communes de notre métropole.

On se demande où est la plus-value d’un élu roubaisien dans l’exécutif métropolitain, puisque le peu d’investissement communautaire, depuis 10 ans, a été réalisé dans le territoire lillois.

Le Parc de la Marque promis par Pierre Mauroy, il y a plus de 10 ans, est encore dans les cartons. L’entretien de la Marque rivière n’est plus assuré depuis que le Syndicat intercommunal du Bassin de la Marque (SIBM) a été sabordé au profit de l’Espace Naturel Métropolitain.

Combien le Président de l’ENM a-t-il donné à la ville de Hem pour la réalisation et l’entretien du jardin des perspectives ? Zéro euros. Combien l’ENM a donné pour réaliser la  coulée verte dans le cadre du projet de renouvellement urbain intercommunal de Hem, Roubaix et Lys les Lannoy? Zéro !

Combien l’élu de Roubaix compte-t-il donner pour réaliser le réseau de chemins piétonniers dans le parc de la Marque  que la ville de Hem a voté ?

Monsieur Tir, la ville de Hem n’a pas vocation à financer les jardins publics de Roubaix que vous n’avez pas su préserver.