Actualités, Mon action parlementaire, Sur le terrain

La métropole engagée pour ses quartiers prioritaires !

18 juillet 2015 • Par

signature contrat ville MEL 2J’ai signé mercredi, avec l’Etat mais également la Région, le Département, l’ARS, la CAF et d’autres partenaires incontournables tels que les bailleurs sociaux, le nouveau contrat de ville de la Métropole Européenne de Lille. Le contrat de ville, c’est la déclinaison opérationnelle, dans les territoires, de la politique de la ville, qui a pour but de combler les difficultés économiques, sociales, humaines et urbaines, des quartiers prioritaires.

Les métropoles, au sein des territoires, sont devenues les chefs de file de cette politique. C’est sous leur impulsion, en collaboration étroite avec les villes concernées par ces difficultés, que se définissent la stratégie et les priorités d’action des contrats de ville. La MEL a ainsi finalisé l’un des plus importants contrats de ville de France, en l’occurrence le troisième de l’hexagone, avec 21 communes et 200 000 habitants concernés. Un contrat de ville conçu, non pas comme une politique de réparation sociale, mais comme une politique globale de développement  des quartiers, en lien avec le projet de développement de la Métropole. Il ne peut pas, en effet, y avoir de développement durable de celle-ci, si des parties de son territoire restent en dehors de cette dynamique. Le contrat de ville s’articule ainsi autour de trois priorités :
– l’emploi et le développement économique en favorisant l’attractivité des quartiers, en soutenant la création d’activités et en accompagnant celles et ceux qui recherchent un emploi,
– le renouvellement urbain et l’amélioration du cadre de vie avec des opérations favorisant un habitat de qualité, la réhabilitation des logements et la résorption des friches, tout en accompagnant les ménages en difficulté et en favorisant la mixité sociale,
– le renforcement de la cohésion sociale en soutenant les parcours éducatifs des jeunes en difficulté, en assurant l’accès aux soins, aux équipements de santé et à la prévention, et en consolidant les dispositifs de sécurité et de prévention de la délinquance.
La signature, en présence de la Secrétaire  d’Etat,  a officialisé l’engagement des différents partenaires  de la MEL autour de ces priorités. C’est une étape décisive qui a été franchie, qui permet d’entrer désormais dans une nouvelle phase : celle de la mise en œuvre concrète de ce contrat de ville.