Actualités, Sur le terrain

Agir en parlementaire : tour d’horizon

1 février 2017 • Par

Cette soirée conviviale ne m’a pas seulement permis de présenter mes vœux aux uns et aux autres. Elle a été également l’occasion pour moi d’effectuer un rapide tour d’horizon de mon action de  parlementaire depuis bientôt 5 ans.P1000897(1)

Si être député, c’est bien sûr voter (ou non) la loi, c’est d’abord être utile dans sa circonscription, sur son territoire. Accompagner celles et ceux qui portent des projets, tenter d’apporter une aide aux personnes qui rencontrent des difficultés, obtenir des moyens pour que notre territoire ne soit pas oublié des pouvoirs publics, mais puisse construire les solutions qui répondent aux problématiques que nous connaissons tous : C’est le rôle du député au niveau local.

En ligne de mire, des sujets tels que : l’accès à l’emploi, le développement de l’activité économique, la résorption des inégalités d’accès à la santé, la rénovation des quartiers en difficulté… la liste n’est pas exhaustive !  Le maintien de la trésorerie de Lannoy, la construction d’une nouvelle maternité pour le Centre hospitalier de Roubaix, la définition des nouveaux quartiers prioritaires de la politique de la ville, la préservation des crédits de la Maison de l’emploi du Val de Marque l’expérimentation du dispositif territoires zéro chômeur de longue durée dans la Métropole, sont ainsi quelques uns des sujets sur lesquels j’ai pu intervenir, parfois avec d’autres élus, et souvent en complémentarité avec mes fonctions de maire ou de vice président de la Métropole Européenne de Lille. La répartition équitable et efficace, dans notre agglomération  des moyens de sécurité pour lutter contre la délinquance, le désenclavement routier et l’accessibilité des zones d’activités économiques, la sauvegarde de services de proximité tels que l’unité de médecine légale du centre hospitalier de Roubaix, font également partie des enjeux essentiels pour lesquels je reste mobilisé.

P1000869

Etre député, c’est aussi être utile à Paris, à l’Assemblée Nationale, où je porte la voix de mes concitoyens lors des travaux en séance ou en commission des affaires sociales.

Le travail parlementaire est long et précis et ne fait pas toujours l’objet de l’attention du gouvernement quand on siège dans l’opposition. Je m’attache cependant à agir dans le sens d’une opposition constructive en ne perdant jamais de vue l’intérêt général. Ainsi, je ne m’oppose pas systématiquement aux textes présentés par le gouvernement.

Les textes emblématiques n’ont pas manqué au cours de ce quinquennat, avec les projets de loi sur les emplois d’avenir et les contrats de génération, sur la sécurisation de l’emploi, sur l’accès au logement et l’urbanisme, sur l’avenir du système de retraites, sur la ville et la cohésion urbaine, sur le cumul des mandats, sur l’égalité entre les femmes et les hommes, sur l’économie sociale et solidaire, sur l’adaptation de la société au vieillissement, sur la transition énergétique, sur le dialogue social et l’emploi, sur la modernisation du système de santé, sur  la croissance, l’activité et l’égalité des chances, sur les nouvelles libertés et protections pour les entrepreneurs et les actifs, mais aussi les projets de loi de finances et les projets de loi de financement de la sécurité sociale… sur chacun de ces textes, j’ai tenté de tenir des positions ou des votes équilibrés, marquant l’opposition de mon groupe parlementaire quand cela nous semblait nécessaire, faisant preuve d’ouverture quand cela nous paraissait utile et en avançant à chaque fois les propositions de notre famille politique.

L’expérience du terrain acquise comme chef d’entreprise ou élu prud’homal (il y a maintenant quelques années) ou comme élu local, a également guidé la rédaction des amendements que j’ai pu déposés sur les textes de lois, les propositions de loi que j’ai moi-même déposées  (sur la mutualisation des polices municipales, l’information sur les finances locales ou le relèvement des seuils sociaux) ou cosignées.

Etre le député de notre agglomération, c’est savoir promouvoir des valeurs essentielles pour notre territoire : liberté d’entreprendre, nécessité d’une action publique forte, volonté de justice et d’équité, ouverture aux autres et dépassement des clivages. Je ne peux que souhaiter que cette ligne de conduite, perdure…

P1000891