Interventions à l'assemblée, Mon action parlementaire

Les Députés s’unissent autour du Canal Seine-Nord Europe

13 octobre 2017 • Par

Depuis de nombreuses années, les élus des Hauts-de-France se battent pour la réalisation du Canal Seine-Nord Europe, projet d’envergure européenne. De nombreuses démarches ont été entreprises ces dernières années, des terres agricoles ont été expropriées, les propriétés foncières ont presque toutes été acquises, une clause sociale d’insertion est introduite dans les marchés publics, démarche permettant aux collectivités de réserver plus de 1500 heures aux personnes les plus éloignées de l’emploi. Une société d’Etat (SCSNE) a repris le projet afin qu’il soit relancé : Xavier Bertrand, Président du conseil régional des Hauts-de-France, en a été récemment élu Président du conseil de surveillance.

IMG_2787 (modifié)

Le Canal Seine-Nord Europe est effectivement un projet d’intérêt régional, national et européen.

D’abord, important pour l’emploi, les retombées économiques permettent d’envisager 10 000 emplois directs et indirects rien que pour sa réalisation et près de 45 000 emplois pérennes dans les infrastructures des domaines des transports, de la logistique et de l’industrie.

C’est aussi par notre capacité à développer le transport fluvial, que le canal Seine-Nord va bénéficier à tous les grands ports maritimes et fluviaux de la Seine à l’Escaut. Il crée une offre alternative aux 500 000 poids lourds qui, chaque année, encombrent l’A1, saturent le trafic, polluent et dégradent l’environnement.

Alors qu’un consensus a été trouvé sur le tracé et que le financement est enfin bouclé grâce à la participation de l’État, des collectivités locales et surtout de l’Europe, c’est dans le contexte de rigueur budgétaire annoncé que le gouvernement a décidé de geler les investissements des grandes infrastructures de transport.

A force de tergiverser sur la réalisation d’un projet d’investissement, qui est à la hauteur de nos attentes pour l’emploi et le développement économique de notre région, l’UE risque de retirer son investissement d’ici 2020.

C’est pourquoi, nous sommes 3IMG_27800 députés, des Hauts-de-France et du nord de la région parisienne, de toutes tendances politiques, à constituer un groupe de travail dans le but d’unir nos forces et de peser dans les débats à venir pour soutenir la réalisation du Canal Seine-Nord Europe.

Une initiative similaire est enclenchée au Sénat. Le but de de créer un groupe interparlementaire des deux assemblées.

Le Premier ministre a annoncé la présentation au parlement d’une loi d’orientation des mobilités au premier semestre 2018. Celle-ci devra prévoir la régionalisation de la Société de projet du Canal Seine-Nord Europe qui est actuellement un Établissement Public d’État. Un débat aura également lieu, notamment, sur la mise en place d’un outil de financement du milliard d’euros que l’État doit apporter au chantier. Nous serons donc bien présents et mobilisés sur ces différents points.

Lors de notre prochaine réunion, nous avons convenus d’inviter Xavier Bertrand, Président du Conseil de surveillance de la Société de Projet du Canal Seine-Nord-Europe, à venir échanger sur les prochaines étapes du dossier. Puis, nous auditionnerons ensuite les ministres concernés par le projet.

Affaire à suivre.