Actualités, Mon action parlementaire, Questions à l'Assemblée Nationale

Question écrite : Situation de la CAF du Nord face aux demandes croissantes de prime d’activité

9 avril 2019 • Par

Question écriteQuestion n° 15-00029

M. Francis Vercamer attire l’attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur les conséquences pour l’activité de certaines caisses d’allocations familiales, de l’augmentation du nombre de demandes de primes d’activités au mois de janvier 2019.

Le traitement de ces demandes, conséquences des mesures annoncées par Mr le Président de la République en décembre dernier, n’est pas sans effet sur les autres missions assurées par les CAF et l’accompagnement de l’ensemble des allocataires.

Ainsi, pour le seul mois de janvier 2019, la Caf du Nord a fait face à 30 000 demandes de primes d’activité. Si l’implication des agents est totale, cette caisse connait une situation très tendue en termes de charge de travail dans un territoire déjà caractérisé par la fragilité sociale d’une part importante de sa population. Ainsi, elle enregistre une forte dégradation des délais de traitement des demandes des allocataires, passant de 6 à 8 semaines en moyenne.

Le seul renfort d’effectifs provisoires en CDD, pour bienvenu qu’il soit, ne saurait constituer une réponse pérenne à l’augmentation de l’activité que cette situation nouvelle dessine sur le long terme. L’insuffisance des effectifs en personnel risque de créer une rupture dans la capacité des caisses à remplir leur mission de service public, à assurer l’accueil physique des allocataires et les réponses au canal « courriel ». Or, ces conséquences se constatent déjà au sein de la CAF du Nord.

Il lui demande donc quelles mesures pérennes le gouvernement entend mettre en œuvre de manière à ce que les CAF puissent remplir pleinement leurs missions dans l’intérêt des allocataires et le respect de leurs agents déjà fortement mobilisés.