Parcourir Catégorie

2002-2007

2002-2007

Le blog évolue : rendez vous en septembre !

25 juillet 2007 • Par

Tout au long de la campagne, ce blog nous a permis de débattre, d’échanger, d’exprimer nos opinions, de partager nos impressions. Je souhaite que cet outil nous permette de continuer à nous retrouver, tout au long de ce nouveau mandat. Ce blog va donc évoluer, s’enrichir de nouvelles rubriques, s’adapter pour que vous puissiez y trouver les informations utiles pour suivre l’action de votre député, sur le terrain comme à l’Assemblée Nationale. Rendez vous donc en septembre, avec un blog renouvelé !


2002-2007

L’ouverture confirmée

21 juin 2007 • Par

Un nouveau gouvernement a donc été nommé suite à ces élections législatives. Il confirme la volonté d’ouverture et de rassemblement du Président de la République. Avec des figures issues de la gauche, comme Jean Marie Bockel. Avec des personnalités du centre, comme André Santini, et surtout ma collègue sénatrice Valérie Létard, qui a en charge, auprès de Xavier Bertrand, le portefeuille de la Solidarité. La compétence, la capacité d’écoute et de dialogue, la passion sincère de Valérie pour les sujets sociaux en feront, je n’en doute pas, une excellente Secrétaire d’Etat. Je lui souhaite bonne chance. Il revient maintenant à toute cette équipe de savoir incarner une France rassemblée pour se moderniser.


2002-2007

Merci !

18 juin 2007 • Par

C’est évidemment le premier mot qui vient à l’esprit. Et ça vient du cœur ! Merci à tout celles et ceux qui se sont mobilisés dimanche, pour m’accorder leur confiance. Merci également à tout celles et ceux qui, à un titre ou à un autre, ont participé à cette campagne, m’ont apporté leur aide. Leurs efforts ont été récompensés. Je tiens aussi, comme je l’ai fait dès hier soir, à féliciter mon adversaire, qui a fait une bonne campagne. La soirée a été intense et le résultat serré, comme je l’avais dit. Les résultats dans notre circonscription, parce que les écarts sont faibles, nous imposent maintenant de savoir nous rassembler, dans le respect des convictions de chacun, au delà des clivages politiques, pour travailler dans l’intérêt général, pour notre agglomération. Nous ne pouvons pas avancer en étant divisés. Il en est d’ailleurs de même au niveau national, où l’esprit de rassemblement et d’ouverture qui imprègne l’action du gouvernement doit se renforcer encore, et s’accompagner impérativement d’un effort permanent de pédagogie sur les réformes à venir. En ce qui me concerne, en compagnie deMessaoud Ferkioui, mon suppléant, et comme je l’ai fait au cours de la précédente législature, je travaillerai ici, localement, avec ceux qui le souhaiteront, sans exclusive, sans esprit partisan. C’est l’intérêt de l’agglomération roubaisienne qui l’emporte, plus que les intérêts de parti. A l’Assemblée nationale, je ferai entendre la voix de nos villes, et porterai les valeurs et la sensibilité du Nouveau Centre. La nouvelle majorité aura en effet besoin de toute sa diversité pour mieux sentir les attentes de nos concitoyens, leurs inquiétudes, leurs interrogations, leurs espoirs. Une majorité diversifiée ne peut qu’être davantage à l’écoute. Merci encore à tous ! Et maintenant, au travail !


2002-2007

Xavier Bertrand en soutien

15 juin 2007 • Par

Pour clôre cette semaine de campagne pour le second tour de l’élection législative, je serai demain vers 19 heures à Leers avec Xavier Bertrand, ministre du Travail, des relations sociales et de la solidarité. A partir de ce soir, comme la semaine dernière, il ne sera plus possible d’ajouter de billets ou de commentaires sur ce blog. Nous nous retrouverons lundi. D’ici là, Dimanche, mobilisez vous ! La victoire est à portée de bulletin ! Votez pour donner une majorité au Président de la République, et un député de la majorité présidentielle à la 7ème circonscription : votez Francis Vercamer et Messaoud Ferkioui !


2002-2007

La TVA sociale comme épouvantail…

15 juin 2007 • Par

Y a-t-il un risque d’augmentation des prix avec la TVA sociale ? Et d’abord, qu’en est il exactement de cette TVA sociale ? L’idée est ancienne. C’est d’ailleurs un sénateur centriste, Jean Arthuis qui, dans les années 90, l’a avancée, dans un rapport où il s’inquiétait des risques de délocalisations dans l’industrie, et cherchait des solutions pour les empêcher.

Le raisonnement est le suivant : le financement de la protection sociale repose trop sur le travail, c’est à dire les cotisations que paie les entreprises. Pour certains aspects de la protection sociale (l’assurance maladie ou la famille), il faudrait pouvoir trouver une autre source de financement, qui pourrait être, entre autres pistes, la consommation.

Une augmentation de plusieurs points de la TVA permettrait ainsi de financer une partie de la protection sociale : d’où le nom de « TVA sociale ». La consommation de tous les Français participeraient ainsi à ce financement qui ne serait plus à la seule charge des employeurs (et des salariés). Le coût du travail est ainsi allégé ce qui permet à nos entreprises de gagner en compétitivité. Elles cherchent donc moins à partir produire dans les pays à bas coût de main d’œuvre.

La contrepartie, afin de ne pas renchérir le coût de la vie, c’est que les entreprises répercutent évidemment sur les prix de vente de leurs produits, la baisse des charges sociales dont elles bénéficient. Dans le cas contraire, effectivement, il y a un risque de baisse du pouvoir d’achat qui serait inquiétant à la fois pour les ménages aux revenus les plus modestes et pour notre économie, dont la croissance repose plutôt sur la consommation.

Tout est donc là, et c’est la tâche à quoi doit s’employer le gouvernement : étudier les conditions pour qu’une mise en œuvre de la TVA sociale n’entraîne pas une augmentation du coût de la vie. C’est Eric Besson, secrétaire d’Etat à la Prospective et à l’Evaluation des politiques publiques, lui même issu du Parti socialiste, qui doit rendre un rapport à ce sujet.

Le Premier ministre, François Fillon a d’ailleurs été clair mercredi : « la TVA sociale ne sera pas appliquée si elle devait entraîner une hausse des prix pour les consommateurs ».

Pour ma part, je crois qu’il n’y a pas de reproche à formuler sur une mise à l’étude de cette mesure. Nous avons trop souffert des délocalisations dans notre agglomération pour ne pas tout tenter pour les empêcher. Par contre, ce serait une mauvaise chose de mettre en œuvre la mesure si elle devait pénaliser les plus modestes : je veillerai avec mes amis du Nouveau Centre, à ce que ce ne soit pas le cas. Je pense toutefois que ces derniers jours, le Président de la République, en annulant les décrets Robien qui heurtaient tant les enseignants, a démontré sa capacité d’écoute. Il a montré qu’il n’était pas du genre à s’arc-bouter sur des mesures non convaincantes. Il a d’ailleurs confirmé, hier soir, qu’il n’y aurait « aucune augmentation de la TVA, dans sa forme actuelle, qui aurait pour effet de réduire le pouvoir d’achat ». Au moins, c’est clair.

En panne d’idées, en panne de projet, le parti socialiste, à quelques heures de la fin de la campagne électorale, essaie de faire peur avec la TVA sociale. On agite les épouvantails qu’on peut…


2002-2007

Avec Rachida Dati, pour l’aide aux victimes

15 juin 2007 • Par

Rachida Dati 1_1.JPG Rachida_Dati_2_1.jpg

 

Visite de soutien de Rachida Dati, hier soir à Roubaix. J’ai eu l’occasion de rappeler la proposition de loi que j’ai déposée à l’Assemblée Nationale en 2005, qui vise à créer un fonds de solidarité destiné à soutenir les associations d’aide aux victimes dans leurs actions. La Garde des Sceaux m’a assuré que la prise en compte des victimes serait un élément du prochain projet de loi qu’elle entend soumettre à l’examen du parlement dans les semaines qui viennent. Je continuerai pour ma part à défendre l’idée que les associations qui accompagnent les victimes à la fois sur le plan juridique, mais aussi souvent sur le plan psychologique, médical, voire social, se sont professionnalisées. Les compétences qu’elles développent méritent qu’elles puissent bénéficier de financements pérennes.


2002-2007

Jean-Louis Borloo à Roubaix.

14 juin 2007 • Par

Borloo.JPG Borloo_2.JPG      Ça s’est décidé très vite. Plus vite que prévu, il faut bien le dire ! Ça a même été rapidement improvisé. Mais il tenait à soutenir les candidats de la majorité présidentielle à Roubaix. Jean-Louis Borloo dans l’agglomération roubaisienne, c’est un signe. Le signe que le nouveau Ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi porte un véritable intérêt à ce qui se passe dans notre agglomération. Le signe aussi, qu’il tient à ce que dans notre secteur, les choses changent : c’est grâce à l’action de Jean-Louis Borloo qu’ont pu être lancées les opérations de rénovation urbaine à Roubaix, Hem, Lys Lez Lannoy et Wattrelos. C’est grâce à Jean-Louis Borloo que Roubaix bénéficie d’une hausse considérable de la Dotation de Solidarité Urbaine, qui doit permettre à la ville de soutenir les associations et les services publics. C’est grâce au travail que j’ai pu engager avec lui que nous avons obtenu une nouvelle zone franche intercommunale sur Roubaix, Hem et Lys lez Lannoy, ainsi que la modification du périmètre de la zone franche de Roubaix, de manière à ce qu’elle soit un atout réel pour le site de l’Union. Et puis nous avons eu lui et moi, des séances de travail très « denses » à l’Assemblée Nationale, où parfois, jusque tard dans la nuit, il fallait plaider la cause du logement social, de l’égalité des chances à l’embauche (avec le CV anonyme), de la lutte contre les marchands de sommeil (avec le permis de louer). « Francis Vercamer a été un député exigeant avec le gouvernement » a précisé Jean Louis Borloo. Face à la gravité des difficultés que nous vivons dans nos villes, l’exigence, c’est vrai, est de mise. J’ai fait en sorte qu’elle puisse être constructive, et c’est de cette façon que je continuerai à travailler.


2002-2007

Mobilisons nous !

11 juin 2007 • Par

Dimanche vous avez été très nombreux à m’accorder votre confiance et je souhaite, très sincèrement, vous en remercier.

Les résultats dans chaque commune de la circonscription sont une reconnaissance de l’action accomplie depuis 5 ans. Ils m’encouragent à intensifier encore davantage la campagne que je mène depuis plusieurs semaines pour faire gagner la majorité présidentielle.

Notre circonscription a besoin d’un député qui a l’expérience, la volonté et l’énergie indispensables pour obtenir du gouvernement les moyens pour répondre aux attentes des habitants de nos villes. Nous ne pouvons pas perdre 5 ans !

J’ai besoin maintenant de la mobilisation de toutes celles et de tous ceux qui veulent que je poursuive l’action de fond menée depuis cinq ans pour notre agglomération.

Max André Pick a, dès hier soir, appelé ses électeurs à nous rejoindre. Je tiens à le remercier vivement. Le temps de se rassembler est venu. Au delà des étiquettes partisanes, j’invite celles et ceux qui sont d’abord et avant tout préoccupés par les problèmes de l’agglomération à me rejoindre. La victoire dépend de notre mobilisation, chaque voix comptera.

Nous avons quelques jours pour transformer l’essai et fêter ensemble la victoire dimanche prochain.


2002-2007

C’est la loi…

8 juin 2007 • Par

En raison de la réglementation électorale, il n’y aura plus de publication de billets ou de commentaires à partir de ce vendredi soir minuit. Nous nous retrouverons dès lundi.


2002-2007

Belle ambiance à Hem

8 juin 2007 • Par

r__union_publique_070607.jpgr__union_publique__2_070607.jpgLa salle des fêtes était remplie hier soir à Hem. Devant un public nombreux, attentif et réactif, j’ai pu expliqué le sens de ma candidature, la démarche  du Nouveau Centre dans la majorité présidentielle auprès de Nicolas Sarkozy, et le projet que je souhaite promouvoir, à l’Assemblée nationale et pour notre circonscription. L’occasion de rappeler quelques unes de mes priorités pour les cinq années qui viennent, telles que :

Pour développer l’emploi : la dépollution et la requalification des friches industrielles, la mobilisation du foncier pour l’implantation d’activités industrielles, le retour à l’emploi des bénéficiaires de minima sociaux en supprimant les effets de seuil dont ils sont actuellement souvent victimes, le soutien aux pôles de compétitivité ainsi qu’à l’aménagement du  site de l’Union, la poursuite de la lutte contre les discriminations à l’embauche.

Pour poursuivre l’effort en faveur du logement : le développement de l’accession à la propriété, l’intensification de l’effort de construction en particulier de logements sociaux et très sociaux, le renforcement de l’accompagnement social des personnes en difficultés, le maintien du critère des 20% de logements sociaux, le soutien aux opérations de rénovation urbaine qui doivent allers à leur terme en tenant compte des nécessités de la concertation avec les populations concernées.

Pour rattraper notre retard dans le domaine de la santé : la mise en œuvre du territoire de santé de manière à ce que notre agglomération, dans le domaine médical, soit équipée à la hauteur des besoins importants de notre population, le soutien au désendettement de l’hôpital de Roubaix, la création d’une maternité moderne, l’amélioration de la démographie médicale, la mise en œuvre d’un plan « personnes âgées » pour mieux prendre en compte la dépendance, la mise en application des propositions de la mission d’information sur les conséquences de l’exposition à l’amiante, à laquelle j’ai participé, pour mieux prendre en charge les salariés qui en ont été victimes et assurer une meilleure prévention des maladies professionnelles.

L’échange avec la salle a été particulièrement constructif, avec des questions diverses : l’endettement de notre pays et le déficit public, le rôle du centre dans la future majorité, la place des personnes âgées dépendantes dans la société. Mon message, pour conclure cette réunion, a été simple : dans cette circonscription difficile où la gauche est active, dimanche, mobilisez vous et ne vous trompez pas de bulletin ! Votez dès le 1er tour Francis Vercamer et Messaoud Ferkioui